Le Tank, journal de bord

L’exposition #ironème #ironèmes est à venir découvrir au Tank jusqu’à mercredi 16 mai.

Toutes les œuvres exposées sont disponibles à l’achat. Rendez-vous sur notre compte Instagram pour les découvrir.

Tout l’espace de La Source, le rez-de-chaussée du Tank, s’était rhabillé pour la soirée du 3 mai, consacrée au vernissage de l’expo « #ironème #ironèmes » à l’occasion de laquelle la conférence « L’écriture et ses environnements » a été organisée. Sur la rue, un mur d’affiches multicolores aux bons relents de rave party des années 90, une vitrine décorée d’une colonne d’ironèmes, et des vitres transformées en vitraux.
A l’intérieur, trois panneaux monumentaux reprenant, sur un fond bleu/vert/rose, des centaines d’ironèmes glanés sur l’archive Twitter d’Étienne Candel. Et dans l’espace expo, cinq grandes compositions du typographe Julien Gineste, dont une « Traversée du désir » aux effets de dégradé en trois couleurs, jouxtaient neuf lettrages d’ironèmes à la main par le Collectif Pépite, dont « Crash text » (par Théo Guillard), « Luxifer » (par Vivien Gorse) et « Méthode asile » (par Axel André).
Et un t-shirt de l’armée de l’air encadré. L’espace de la cuisine avait quant à lui été investi par Peuple caché, qui s’est chargé d’offrir des impressions d’ironèmes en direct, mais aussi de présenter le premier livre Ironèmes d’ Étienne Candel sous la forme d’une boîte de conserve contenant un rouleau de 20 mètres de long.

 

Soirée de vernissage, le 3 mai a été aussi un grand moment de réflexion joyeuse sur ce que c’est qu’écrire aujourd’hui : la conférence « L’Ecriture et ses environnements » a permis, d’abord, de se faire une idée de tout ce que recouvre l’écriture aujourd’hui : la base de photographies et le voyage dans le monde de la lettre proposé par Olivier Nineuil (Typofacto) ont permis de visiter ce que c’est que lire, découvrir et inventer des lettres ; l’intervention d’Anthony Masure (université Toulouse Jean-Jaurès) a invité les participants à observer les logiques industrielles du code, la puissance des formats d’écriture encapsulés dans les programmes, et les lignes de fuite qui laissent entrevoir une liberté possible des utilisateurs. Sa présentation est disponible en ligne ici.

 

 

Sandra Chamaret (-zeug) a ensuite donné à voir les dessous de l’édition, à travers les grandes expériences qu’ont représenté la publication d’Après\Avant (dont le numéro 3 présente les premiers lettrages d’ironèmes), la publication du livre Itinéraire typographique de Xavier Dupré et de Métamorphoses de l’esperluette de Jan Tschichold. Sa présentation est disponbile au bout de ce lien.

Enfin Étienne Candel a proposé une théorisation de l’outillage d’écriture et des formes de collaboration autour des ironèmes, sous le titre de « Pierre – feuille – ciseaux », interrogeant la façon dont les cadres sociaux (comme le Tank lui-même), les cadres techniques logiciels (comme Twitter ou Mastodon) et matériels (comme les téléphones ou les imprimantes) sont à la fois des contraintes et des opportunités à s’approprier.

 

L’ensemble fut prolongé et arrosé jusqu’à une heure avancée de la nuit, puis tout le monde se coucha avec empressement pour continuer de rêver un peu.

L’exposition #ironème #ironèmes se prolonge jusqu’au 16 mai, jour de son décrochage. Toutes les œuvres sont disponibles à la vente. N’hésitez pas à passer au Tank entre 9h et 19h les découvrir !

———-

À Bastille dans le 11e arrondissement de Paris, Le Tank est un lieu de ceux qui créent avec la matière numérique. Start-up, graphistes, développeurs, think-tanks, designers, plumes, entrepreneurs, chercheurs, freelances… Tous partagent au Tank un esprit d’ouverture et de bienveillance qu’ils y viennent quotidiennement en coworking ou de manière plus ponctuelle à l’occasion d’un événement.

Contact

Le Tank
22 bis rue des Taillandiers
75011 ParisFrance

Envie de rejoindre le Tank ?
Et si on en parlait ?
hello@letank.fr
+33 (0)1 43 14 71 23

Partenaires

Innovations technologiques, orfèvrerie digitale, motion design, illustration, typographes, photographes, web designer, dev front & back exigeant...

Nous aimons rencontrer les meilleurs esprits créatifs du numérique.

partners@spintank.fr